Tous les articles par gferrand

Plan pour notre école dans les territoires ruraux

Répondre aux enjeux des territoires ruraux est une priorité du Gouvernement, notamment concernant le service public d’éducation. Cette réponse doit être construite avec les collectivités et les élus concernés. Le Plan pour notre école dans les territoires ruraux se décline en 3 axes et 6 mesures au service de nos écoles et de nos élèves.

Axe 1 – Garantir un maillage scolaire partout sur le territoire

Axe 2 – Garantir la réussite des élèves en milieu rural

Axe 3 – Garantir la dynamisation des territoires par l’école

Pour en savoir plus

https://www.education.gouv.fr/plan-pour-notre-ecole-dans-les-territoires-ruraux-377810

Rentrée 2023 : de nouvelles mesures contre le harcèlement à l’École

Prévenir ou résoudre les situations les plus complexes, notamment dans le premier degré

Certaines situations ne peuvent se résoudre qu’en séparant les élèves harcelés de leurs harceleurs. Il n’est cependant pas possible aujourd’hui, contrairement au second degré où existent des procédures disciplinaires, de scolariser dans une autre école un élève du premier degré sans l’accord de ses parents. C’est pourquoi, deux réponses éducatives supplémentaires (2e et 3e niveaux) seront mises en place, en fonction de la gravité de la situation afin d’assurer la protection des élèves victimes :

  • Premier niveau : la situation est prise en charge et l’équipe éducative est à même de résoudre la situation. Les élèves et les parents adhèrent à la méthode : la situation est résolue.
     
  • Deuxième niveau : malgré la tentative de conciliation, la situation de harcèlement perdure. Dans ce cas, une équipe départementale d’intervention se rendra sur place pour concourir à la résolution de la situation de harcèlement et de son suivi. Les psychologues de l’éducation nationale ainsi que les personnels de santé pourront être associés à la réflexion.
     
  • Troisième niveau : en cas d’échec des mesures précédentes : lorsque, par son comportement intentionnel et répété, l’enfant auteur de harcèlement fait peser une menace grave sur la sécurité ou la santé des autres élèves, il pourra être affecté dans une autre école sans que l’accord des représentants légaux soit nécessaire. Le code de l’Éducation sera modifié afin de prévoir cette mesure de sauvegarde de la sécurité et de la santé des élèves. La scolarisation dans une nouvelle école doit faire l’objet de l’accord du maire de la commune concernée.

https://www.education.gouv.fr/rentree-2023-de-nouvelles-mesures-contre-le-harcelement-l-ecole-377852

Prévisions d’effectifs d’élèves du premier degré : la baisse des effectifs devrait se poursuivre jusqu’en 2027

Le nombre d’élèves dans le premier degré s’établirait à 6 349 600 à la rentrée 2023, en baisse de 73 200 élèves après une diminution de 58 700 élèves observée entre les rentrées 2021 et 2022.

La baisse devrait se poursuivre aux rentrées suivantes, faisant passer le nombre d’élèves du premier degré de 6 287 400 à la rentrée 2024 à 6 063 400 à la rentrée 2027, soit 224 000 élèves en moins.

La baisse des effectifs se poursuivrait dans les années à venir à la fois dans le niveau préélémentaire et dans le niveau élémentaire, que ce soit dans le secteur public ou privé sous contrat. Cette prévision résulte essentiellement des évolutions démographiques, avec des générations d’élèves de moins en moins nombreuses.

Auteur : Yannick Croguennec (DEPP)

Note d’Information n° 23.10 – mars 2023

https://www.education.gouv.fr/previsions-d-effectifs-d-eleves-du-premier-degre-la-baisse-des-effectifs-devrait-se-poursuivre-jusqu-357770

 

Faire des mathématiques autrement

La Semaine des mathématiques permet de faire découvrir à tous les élèves le plaisir de faire des mathématiques autrement. Manipuler, coopérer, interagir : ces pratiques donnent du sens aux mathématiques. Elles permettent de réinvestir les notions et les compétences travaillées en classe.

Cette semaine est l’occasion de modifier les représentations que les élèves peuvent avoir sur les mathématiques et d’encourager l’égalité filles-garçons.
Des pistes sont proposées sur éduscol en lien avec la thématique de l’édition 2023 “Mathématiques à la carte”, par exemple :

Vous retrouverez davantage de pistes dans le guide de la semaine des mathématiques et sur la page Faire évoluer les représentations des élèves sur les mathématiques.
Vous pouvez écouter les conseils du mathématicien et médaillé Fields Hugo Duminil-Copin sur le site de Réseau Canopé qui raconte comment cultiver la curiosité de chacun pour les mathématiques.

https://eduscol.education.fr/3739/faire-evoluer-les-representations-des-eleves-sur-les-mathematiques

À la rentrée 2022, la taille des classes continue de diminuer dans le premier degré

À la rentrée 2022, la taille des classes du premier degré continue de diminuer dans les écoles publiques, que ce soit dans les classes de niveau pré-élémentaire ou élémentaire.

Cette tendance est particulièrement marquée depuis 2017, suite à la mise en œuvre des dédoublements de classes en éducation prioritaire.

Pour en savoir plus

https://www.education.gouv.fr/la-rentree-2022-la-taille-des-classes-continue-de-diminuer-dans-le-premier-degre-344468

Continuer la lecture de À la rentrée 2022, la taille des classes continue de diminuer dans le premier degré

Enseignement de l’anglais et des langues vivantes étrangères tout au long de la scolarité obligatoire

Renforcer l’enseignement de l’anglais à l’école primaire

 

Un apprentissage précoce de l’anglais est déterminant pour permettre aux élèves de gagner en confiance pour s’exprimer avec aisance dans une langue étrangère. L’enjeu est à la fois d’augmenter l’exposition à l’anglais et d’en permettre la pratique fréquente et régulière.

Continuer la lecture de Enseignement de l’anglais et des langues vivantes étrangères tout au long de la scolarité obligatoire

Les élèves du premier degré à la rentrée 2022

Évolution des effectifs d’élèves selon les secteurs par académie
entre les rentrées 2021 et 2022

27 académies perdent des élèves dans le 1er degré Seules trois académies connaissent une croissance de leurs effectifs (la Guyane avec + 2,3 %, Mayotte avec + 4,8 % et Nice avec + 0,7 %). Dans les autres académies, l’évolution est orientée à la baisse, en particulier à Paris (- 3,0 %), à Lille (- 2,4 %), à Amiens (- 1,9 %) et à Besançon (- 1,8 %).

Pour en savoir plus 

file:///C:/Users/ferrand/Downloads/ni-22-38-119584.pdf

 

 

Les performances en orthographe des élèves de CM2 toujours en baisse, mais de manière moins marquée en 2021

Les élèves évalués, dans le cadre d’une dictée, au cours moyen deuxième année (CM2) en 2021 ont de moins bons résultats en orthographe que ceux évalués en 1987, 2007 et 2015.

C’est l’orthographe grammaticale (règles d’accord entre le sujet et le verbe, accords dans le groupe nominal, accords du participe passé) qui demeure la source principale de difficultés.

https://www.education.gouv.fr/les-performances-en-orthographe-des-eleves-de-cm2-toujours-en-baisse-mais-de-maniere-moins-marquee-343675

Lutte contre le harcèlement à l’école

Le ministère poursuit son action de lutte contre toutes les formes de harcèlement entre élèves. À ce titre, le programme pHARe a été déployé à la rentrée 2022 dans la totalité des écoles élémentaires et des collèges publics. Ce programme systémique prévoit, afin de mobiliser une communauté protectrice la plus large possible, une participation aux différents temps forts de la politique publique de prévention du harcèlement, dont le prix Non au harcèlement.
En cette dixième édition du prix et pour la première fois, un prix spécial “inclusion” a été créé pour permettre aux équipes éducatives de travailler sur la prévention des faits de harcèlement commis à l’égard des élèves en situation de handicap.
La circulaire du prix Non au harcèlement 2022-2023 est parue au BO  jeudi 13 octobre.

Continuer la lecture de Lutte contre le harcèlement à l’école

Le Rallye Mathématique Transalpin RMT

Le Rallye mathématique transalpin (RMT) est une confrontation entre classes (du CM1 à la troisième), dans le domaine de la résolution de problèmes de mathématiques. Il est organisé par l’Association Rallye Mathématique Transalpin (ARMT) dont les statuts précisent :

« L’ARMT est une association culturelle dont le but est de promouvoir la résolution de problèmes pour améliorer l’apprentissage et l’enseignement des mathématiques par une confrontation entre classes et de contribuer à la formation des enseignants et à la recherche en didactique des mathématiques, par ses analyses et ses données recueillies dans le domaine de la résolution de problèmes. »

N’hésitez pas à vous inscrire !

Le document suivant présente de façon plus précise le RMT.

Présentation Rallye Mathe-matique Transalpin 2023 pour les écoles